RSS icon
Autour du web | Divers | Film | Geekeries | Les Idées de Nazab | Miscellanées | Projets | trésors de twitter |
  • Le cloud gaming, avec OnLive.

    OnLive a fait la démonstration de son système cloud gaming et le moins que l’on puisse dire est que les premiers essais ont le mérite d’être très intéressants.

    OnLive

    La compagnie a annoncé qu’elle avait commencé à travailler sur ce projet, dans le secret, il y a maintenant sept ans. La presse a été invitée à une avant-première montrant seize jeux « haut de gamme » comme Crysis Wars, F.E.A.R 2: Project Origin et d’autres tournants sur un serveur et envoyés par Internet aux joueurs. Et le moins que l’on puisse dire est que tous les journalistes présents ont été unanimement impressionnés.

    La qualité des images dépend de votre connexion Internet. Une bande passante de 1,5 Mb/s vous permet de jouer avec des graphismes du niveau de la Wii. Une bande passante de 4 à 5 Mb/s offre une image HD. Il est ainsi possible de faire tourner les derniers jeux sur quasiment n’importe quelle machine, Mac OS X ou Windows, sans avoir besoin d’une carte graphique onéreuse. En effet, tous les calculs sont faits sur les serveurs OnLive. Ainsi, Crysis tournait exceptionnellement bien sur un MacBook.

    Jouer sur Internet

    L’entreprise dont le quartier général est à Palo Alto, explique qu’elle a développé des technologies qui permettent de compresser suffisamment les images pour offrir un gameplay fluide et même la gestion d’un jeu multijoueur online. La plateforme d’OnLive permettra aussi d’enregistrer une vidéo de dix secondes du jeu que l’on joue, pour montrer ses prouesses à toute la toile et il sera possible de rejoindre des jeux live à n’importe quel moment. Il sera aussi possible de joindre un jeu en simple spectateur pour voir comment les joueurs se débrouillent.

    OnLive prévoit aussi de sortir une micro console de la taille d’un jeu de cartes, qui coûtera moins cher que la Wii et qui permettra de jouer sur son téléviseur, de profiter d’un module Bluetooth pour du voice chat et d’une sortie optique audio. On notera que cette micro console n’est pas nécessaire pour profiter de la plateforme d’OnLive, puisque les seize jeux en démonstration sont accessibles depuis un ordinateur.

    De sérieux partenaires pour le lancement

    Voici donc la démonstration qui a surpris tout le monde lors de la Game Developers Conference. Le fait que la démonstration ait été si concluante et que de nombreux éditeurs de jeux (Electronic Arts, Ubisoft, Take-Two Interactive, Warner Bros. Interactive Entertainment, THQ, Epic Games, Eidos, Atari Interactive et Codemasters) soient partenaires d’OnLive, nous fait dire que ce service dépasse le stade de l’annonce papier. Le site d’OnLive vient tout juste d’ouvrir au public. Si jamais cette technologie est réellement aussi prometteuse que les démos, NVIDIA et ATI vont avoir un nouvel ennemi qu’il n’envisageait pas de si tôt.



    A voir également:

Laissez un commentaire